Un centre de référence et d’études
sur l’œuvre de jean arp et sophie taeuber

 

L’atelier de Jean Arp et de Sophie Taeuber à Clamart est un rare exemple
de maison d’artistes ayant survécu à la disparition de leurs acteurs.

 

Aujourd’hui, cet atelier abrite la Fondation dont Jean Arp avait esquissé
les contours plusieurs années avant sa mort survenue en 1966. Pour favoriser
la connaissance et la perception de son œuvre à côté de celle de Sophie Taeuber. Pour accueillir les artistes ou les promeneurs, les professionnels
de l’art ou les collectionneurs, à la recherche d’une émotion, d’un message
ou d’un enseignement.

 

L’intérêt de pérenniser un tel lieu de création, abritant une part significative
de l’héritage artistique de deux pionniers des Avant-gardes du xxe siècle,
est porté désormais par un large consensus d’artistes, historiens de l’art, conservateurs et regardeurs fascinés.

 

Lieu de vie et de création, espace de rencontres et de dévoilement de l’œuvre, l’atelier de Clamart n’est pas une simple demeure empreinte de la sérénité
et de la simplicité des deux artistes. C’est aussi un témoignage essentiel
à la perception et à la connaissance de leur travail artistique : voir les œuvres dans l’intimité et la lumière de l’atelier où elles naquirent, repérer les traces
de toute nature qui y sont conservées permet une compréhension plus fine
et plus forte que les regarder dans l’éclairage impersonnel, voire écrasant,
d’un musée.

 

Cette Fondation fut réalisée par Marguerite Hagenbach, deuxième épouse
de Jean Arp, en 1979, date à laquelle l’État français lui accorda

la reconnaissance d’utilité publique.

 

Outre une étonnante maison construite sur les idées de Sophie Taeuber,

on y découvre une exceptionnelle collection d’œuvres léguées par Marguerite Arp pour l’essentiel, et enrichie au fil des ans par diverses donations et mises en dépôt.

 

Les ateliers de plâtres, en particulier, ont été réaménagés en 2003 pour accueillir
les 114 sculptures en plâtre et 32 reliefs de Jean Arp confisqués
en 1996 au profit des Douanes à Valenciennes.
> Cette collection a été
officiellement mise en dépôt
à la Fondation Arp le 12 décembre 2006
par le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou (MNAM).

 

La Fondation Arp a obtenu le label « Musée de France » par arrêté
du 9 mars 2004 pris en application de la loi « Musée » du 4 janvier 2002
(JO du 30 mars 2004).

 

 

 

 

 

 

 

 

© Crédits