Fondation Arp

L’atelier de Jean Arp et Sophie Taeuber
Les maisons d’architectes du triangle des Châtaigniers
La Fondation Arp
Devenez mécène de la Fondation Arp
La fondation d’artiste
Les « amis »
Comité pour rétablir l’atelier de Arp
Crédits
Actuellement à la Fondation
Jean Arp
On my way
Bibliographie
Expositions
Sophie Taeuber
Parcours
Bibliographie
Expositions
Librairie de la Fondation Arp
Le coin des enfants
Accès Horaires Tarifs


Vue intérieure de la Fondation Vue intérieure de la Fondation Vue de la Fondation depuis la rue des châtaigniers Vue du nouveau bâtiment au n°19 de la rue des châtaigniers Vue des jardins Vue de la maison de Taeuber depuis les ateliers de plâtre


 

 

 

 

 

 

 


EXPOSITION EN COURS À LA FONDATION :


Arp, Taeuber, la métamorphose.

Un regard sur les ateliers et les collections.

Cet accrochage renoue, comme depuis plusieurs siècles, avec ce travail à plusieurs mains que faisait Arp avec Sophie, et qu’ils ont renouvelé avec d'autres artistes. Il est le fruit de plusieurs, de la connaissance et de l'implication de chacun, dans l'effervescence qui frisait le chaos - mais le chaos n'est-il pas la vie ? - qui s'est prolongée dans la blancheur flambloyante de la neige - les dieux étaient-ils avec nous ?
La blancheur était dedans, la blancheur était dehors, et elle nous était offerte. En résonance avec le travail de Arp qui a métamorphosé un matériau pauvre, le plâtre, celui des études, du travail, de l'avant-œuvre, en une matière noble, digne, aussi puissante que le marbre.
La métamorphose était là, sous nos yeux. Évidente, concrète, normale, naturellement naturelle.

Vient alors à la surface les confidences de Arp :
"je me laisse mener par l'œuvre en train de naître, je lui fais confiance, je ne réfléchis pas. Les formes viennent, avenantes ou étranges, hostiles, inexplicables, muettes ou ensommeillées ;
elles naissent d'elles même ;
l'œuvre est toujours en devenir, prend son indépendance, son autonomie.
Il me semble que je ne fais pour moi que déplacer mes mains."
et puis "Souvent je pars d'une œuvre ancienne, d'un détail, d'une ligne dont je n'avais pas tiré le maximum... j'intensifie, je développe : j'obtiens une forme nouvelle... regardez ce torse par exemple...
je ne me suis pas dit : je vais faire un torse, non je me lance au hasard, en état d'innocence… Ici naissent des formes qui s'ordonnent sans moi, je les constate comme parfois on constate des figures humaines sur un nuage."

Nous le savons, … nous n'avons fait que déplacer les œuvres, nous leur avons fait confiance.
Oui, elles sont autonomes et elles existent aussi les unes par rapport aux autres. À la limite peu importe leur mise en place, elles se répondent, se confondent, se mèlent, s'emmèlent, jouent avec la lumière, le soleil, avec le premier plan, le second, le jardin, la nature, ou ce qu'il en reste, avec nous aussi.

Il semble que ce n'est pas un hasard si l'orientation des ateliers est à l'ouest, la convention aurait voulu qu'ils soient au nord, mais comment jouer de la lumière du soleil couchant sur les courbes, les lignes de forces, les chutes de reins, les seins naissants, les fesses charnues, les dépressions des nombrils, ou des vides pleins de pleins, des érections, des glands de germinations, au nord.

Ne pouvons-nous pas dire aussi, puisqu'il y a métamorphose, que l'œuvre de Arp et de Sophie nous a tous transformés, métamorphosés, et que cela n’est pas le hasard.

La métamorphose est une évidence, qui se révèle au fil de la promenade. Nul n'est besoin de s'y attacher, de la vouloir, elle est là. Il suffit de se laisser faire, de retenir sa pulsion de caresses, d'aiguiser son oeil à suivre les volumes qui se mèlent et se démèlent.

Confiant, en état d’innocence.

 

LA FONDATION ARP HORS LES MURS :

La Fondation Arp est actuellement présente avec des œuvres de sa collection dans plusieurs grandes expositions :

« Sophie Taeuber-Arp. Aujourd'hui c'est demain »
23 août au 16 novembre 2014, Aargauer Kunsthaus Aarau, Suisse

Sophie Taeuber-Arp compte au nombre des artistes les plus marquants du XXe siècle. Douée de nombreux dons et souveraine dans sa manière de travailler les formes, les couleurs et les matériaux, elle a conçu une œuvre répondant aux exigences les plus élevées en termes de qualité et de continuité dans les domaines du design, de la peinture, du textile, du dessin, de la sculpture, de l’architecture, de la danse et de la scénographie. L’exposition Sophie Taeuber-Arp. Aujourd’hui c’est demain fournit l’occasion de découvrir la pensée et l’action transdisciplinaire de cette artiste au vu de plus de 300 pièces, dans une profondeur et une amplitude inégalées, et de rendre hommage au travail de pionnier qu’elle a fourni dans l’art moderne.

« Formes simples »
12 juin 2014 au 5 janvier 2015, Centre Pompidou-Metz

« L'Art des Jeux et des Jouets »
16 avril au 14 décembre 2014, Château de Malbrouck, Manderen, Moselle


NOS AMIS ARTISTES :


Esther Hess, Dessins et Griffonnages


Dessins, travaux sur papier des années 1957 à 1977,
du 13 septembre au 4 octobre 2014

Galerie marie-robin, 18 rue de Montmorency, 75003 Paris
www.galerie.marie-robin.com

Dans l'oeuvre d'Esther Hess, les travaux sur papier sont peu représentés. L'exposition montre une vingtaine de pièces que la galeriste Marie Robin a choisie en référence au catalogue raisonné d 'Esther Hess : Dessins et griffonnages. C'est à l'occasion de l'exposition très discrète des Labyrinthes en 2013 chez Marie Robin, et du 95 ème anniversaire d'Esther Hess cette année que le projet d'une exposition est apparu.

Les expositions d'Esther sont précieuses, celle-ci l'est toute aussi exceptionnelle, Esther a toujours beaucoup travaillé à mettre les choses en ordre, c'est la principale de ses préoccupations depuis près de 10 ans, s'adaptant à ses problèmes de vue, tous les amis et personnes qui la connaissent s'en sont accommodés, tout comme elle-même avec panache.

Si depuis les expositions d'Esther sont devenues plus rares, la dernière importante, après celle en 2007 à l'Ambassade de Suisse, date de 2009 au Centre d'Arts plastiques Albert Chanot à Clamart, ville qu'elle habite depuis plus de 50 ans. Celle dont il est question ici est le constat discret et constant de son travail plastique et aussi de l’envie de renouer des liens avec la Galerie marie-robin.


Après plusieurs livres auto-édités, grâce à l'aide de Thierry Chatelain, Esther a entrepris en 2012 de répertorier tous ses travaux sur papier restants à l'atelier, car il lui était indispensable de ne pas s'arrêter de faire, les classant par cahiers, et ce fut une découverte de pièces totalement inédites, voire même intimes qu'elle n'avait jamais montrées.

Quand on lui fait part de ces dessins-là et de l'étonnement qu'ils nous suscitent, elle répond, énigmatique, souriante et malicieuse, avec l'accent qu'on lui connait "ah oui,vraiment...! vous êtes sure ? j'ai oublié !!!!" Humour helvétique? Son sens de la répartie, son humour !

Non, elle n'oublie rien... le rêve et la réelle réalité //// nous sommes, nous, dans des mondes autres... Comme une Reine au bois dormant ! qui veut encore et toujours faire.

Esther Hess enfin a été un pilier de la Fondation Arp et de l'association des Amis de Sophie et Jean Arp à Clamart-Meudon depuis toujours. Avec lesquels elle a construit son site internet que l’on peut consulter sur www.estherhess.com.

D.W.



François Weil à Chambord

Le Domaine national de Chambord expose les œuvres de François Weil.

François Weil sculpte le marbre noir ou bleu de Belgique, le granit de Brusvily, ainsi que des pierres plus communes comme la pierre de Volvic ou l’ardoise de Trélazé. Il organise ou assemble les blocs et les éclats, grâce à des armatures ou des systèmes métalliques animés.
A travers la gravure, il change d’échelle et retranscrit la densité et le grain de la pierre, son poids et sa présence massive sur une chute de bois.
Son travail est à la fois traditionnel (archéologie imaginaire, exploitation des richesses minérales, emploi du socle) et contemporain (récupérations, procédés mécaniques, défi des lois de la physique). La sculpture exposée démontre que le granit, pierre dure et dense, peut lui aussi s’animer d’un subtil mouvement dans l’espace.

Catalogue François Weil à Chambord, 36 pages, 10 €, en vente à la librairie de la Fondation Arp.

Le point sur les carrières et la colline Rodin,
par Agnès Bracquemond, artiste, amie de de la Fondation.


Pétition contre l'implantation d'une borne touristique devant la Fondation Arp.

Chers visiteurs, chers amis, Nous avons besoin de votre aide pour empêcher l’installation d’une borne touristique énorme et anachronique devant la Fondation Arp.
L’alternative, initialement acceptée par la ville de Clamart, serait d’implanter cet objet au bas de la rue à côté du panneau municipal.
Au 15 avril 2014, près de 400 visiteurs et amis de la Fondation ont signé ce texte. Nous les remercions très vivement de leur appui.

Pour défendre avec nous cette alternative, merci de nous renvoyer ce mail avec vos noms et prénoms.


Pour toute information :
Fondation Arp 21 rue des Châtaigniers 92140 Clamart
e-mail : general@fondationarp.org