Dessins et Griffonnages :
écritures du corps,
la recherche de la fleur d’or,
cahier 2 1957-1961

 

« Je ne vois

que la moitié du cercle,

le reste est miroitement

d’autres mondes.

La moitié de la sphère,

la cavité où je m’allonge

quand je vole d’étoile en étoile.

Ce n’est pas ma comète

que je croise.

Ma tête, mes pieds, mes mains

ne m’appartiennent plus

je ne saisis ce qui me coupe en

mille lumières,

me pulvérise en musique

et s’en va »

 

Expositions de nos amis artistes :

 

 

Antoine Poncet à Pékin

Le marbre d’Antoine Poncet Envol a été installée au Musée Olympique de Pékin, sous le célèbre stade du Nid d’Oiseau.

 

 

Esther Hess, Dessins et Griffonnages

Dessins, travaux sur papier des années 1957 à 1977,

du 13 septembre au 4 octobre 2014

Galerie marie-robin, 18 rue de Montmorency, 75003 Paris

> www.galerie.marie-robin.com

 

Dans l’œuvre d’Esther Hess, les travaux sur papier sont peu représentés. L’exposition montre une vingtaine de pièces que la galeriste Marie Robin a choisie en référence au catalogue raisonné d’Esther Hess : Dessins et griffonnages. C’est à l’occasion de l’exposition très discrète des Labyrinthes en 2013 chez Marie Robin, et du 95e anniversaire d’Esther Hess cette année que le projet d’une exposition est apparu.

 

Les expositions d’Esther sont précieuses, celle-ci l’est toute aussi exceptionnelle, Esther a toujours beaucoup travaillé à mettre les choses en ordre, c’est la principale de ses préoccupations depuis près de 10 ans, s'adaptant à ses problèmes de vue, tous les amis et personnes qui la connaissent s'en sont accommodés, tout comme elle-même avec panache.

Si depuis les expositions d’Esther sont devenues plus rares, la dernière importante, après celle en 2007 à l’Ambassade de Suisse, date de 2009 au Centre d’Arts plastiques Albert Chanot à Clamart, ville qu'elle habite depuis plus de 50 ans. Celle dont il est question ici est le constat discret et constant de son travail plastique
et aussi de l’envie de renouer des liens avec la Galerie marie-robin.

 

Après plusieurs livres autoédités, grâce à l'aide de Thierry Chatelain,
Esther a entrepris en 2012 de répertorier tous ses travaux sur papier restants à l’atelier, car il lui était indispensable de ne pas s’arrêter de faire, les classant
par cahiers, et ce fut une découverte de pièces totalement inédites, voire même intimes qu’elle n’avait jamais montrées.

 

Quand on lui fait part de ces dessins-là et de l’étonnement qu’ils nous suscitent, elle répond, énigmatique, souriante et malicieuse, avec l’accent
qu’on lui connaît « ah oui, vraiment… ! vous êtes sûre ? j’ai oublié !!! »
Humour helvétique ? Son sens de la répartie, son humour !

 

Non, elle n’oublie rien… le rêve et la réelle réalité //// nous sommes, nous, dans des mondes autres… Comme une Reine au bois dormant !
qui veut encore et toujours faire.

 

Esther Hess enfin est un pilier de la Fondation Arp et de l’association des Amis de Sophie Taeuber et Jean Arp à Clamart-Meudon depuis toujours.
Avec lesquels elle a construit son site internet que l’on peut consulter
sur > www.estherhess.com.

 

 

François Weil à Chambord

Le Domaine national de Chambord expose les œuvres de François Weil.

François Weil sculpte le marbre noir ou bleu de Belgique, le granit de Brusvily, ainsi que des pierres plus communes comme la pierre de Volvic ou l’ardoise de Trélazé. Il organise ou assemble les blocs et les éclats, grâce à des armatures
ou des systèmes métalliques animés.

À travers la gravure, il change d’échelle et retranscrit la densité et le grain
de la pierre, son poids et sa présence massive sur une chute de bois.

Son travail est à la fois traditionnel (archéologie imaginaire, exploitation des richesses minérales, emploi du socle) et contemporain (récupérations, procédés mécaniques, défi des lois de la physique). La sculpture exposée démontre
que le granit, pierre dure et dense, peut lui aussi s’animer
d’un subtil mouvement dans l’espace.

Catalogue François Weil à Chambord, 36 pages, 10 €,
en vente à la librairie de la Fondation Arp.

François Weil > www.francoisweil.eu

 

 > Le point sur les carrières et la colline Rodin,

par Agnès Bracquemond, artiste, amie de de la Fondation.

Agnès Bracquemond > www.bracquemond.com

 

© Crédits